Sommaire  Sommaire

Ajouter cette page aux favoris

Cartes  Cartes
Portail  Portail
Géomatique  Géomatique
Informatique  Informatique
Télécharger  Télécharger
Emploi  Emploi

Personnaliser  Personnaliser
Jeux  Jeux
Forums  Forums
Livre d'or  Livre d'or

RC SIG & PGL  RC SIG & PGL
GeoRezo  GeoRezo
Georama  Georama




54.163.209.109
Web design
Daniel FAIVRE©
|

Géodésie

  English English 
Page mise à jour le 29-10-2001
Référentiels géodésiques
Forme de la terre
 Référentiels géodésiques Page précédente   Page suivante   Retour en haut de la page
   Le développement des échanges et l'intégration de données d'origines diverses nécessite que l'on s'intéresse aux problèmes de référentiels géodésiques et de systèmes de projection.
    L'identification des systèmes de projection utilisés et la connaissance des méthodes de transformation de l'un à l'autre sont souvent indispensables à toute manipulation de données localisées
.
 Forme de la terre Retour en haut de la page
    L'étude de la forme de la terre est l'objet d'une science: la géodésie. Elle s'attache à décrire la géométrie de cette forme et ses relations avec la pesanteur.
    La surface mathématique la plus proche de celle de la terre (abstraction faite du relief) est celle d'un ellipsoïde de révolution, c'est à dire d'une sphère aplatie aux pôles. La prise en compte du relief nécessite l'introduction d'une autre surface, qui ne se résout pas à une forme mathématique simple. Il est en effet impossible d'apprécier une altitude par une mesure directe de distance à partir d'une surface qui n'est ni matérialisable, ni même physiquement accessible. La grandeur que l'on peut mesurer est la "cote géopotentielle", c'est à dire la valeur en un point de la résultante des forces d'attraction gravitationnelle et de l'accélération centrifuge due à la rotation terrestre. L'adoption d'une surface équipotentielle de référence permet, par le calcul de la différence entre deux cotes géopotentielles de traduire l'altitude par une mesure homogène à une distance.
    Cette surface de référence est baptisée géoïde. Elle a été choisie telle que la surface des mers en soit une approximation. En raison du relief et des variations de densité, la surface du géoïde est irrégulière et ne se confond pas avec un ellipsoïde: les écarts de niveau entre les deux peuvent atteindre cent mètres.
  Page précédente   Page suivante   Retour en haut de la page